Barreau du Québec – Un syndicat déguisé

Posté le :
Par :


Laisser un commentaire

Le Barreau du Québec est un syndicat déguisé, rien de moins.  Elle est en conflit d’intérêt avec elle même.  Le Barreau du Québec est la cause principale pourquoi la justice est une parodie au Québec.  Demandez-vous pourquoi plus de 1,200 personnes ont demandé l’arrêt de leurs procès pour délai trop long (arrêt Jordan).  Leurs membres n’ont pas la justice à cœur, mais leurs intérêts personnelles et ceux des corporations qu’ils défendent.   Le Barreau du Québec n’est qu’une « entité syndicale » qui protège leurs membres et le système corrompu de justice au Québec.

 

La justice se dit être indépendante de la gouvernance?  N’avez-vous pas déjà entendu cela de la bouche d’un politicien auparavant?  Le genre de phrase comme ; « je ne peux commenter, le dossier est dans les mains de la justice ».  Le genre d’excuse que l’on vous sert continuellement pour vous endormir, pour ne pas répondre aux questions…

 

Ce matin, la Société Radio-Canada écrivait que Me. Sonia Lebel pourrait peut être faire le saut en politique en se représentant pour le parti politique ; Coalition-Avenir Québec ( CAQ)…  le même parti de Me. Nathalie Roy.

 

 

Bien, Me. Sonia Lebel y songe sérieusement…on sonde le terrain pour elle…

 

Me. Sonia Lebel est conseillère pour la CAQ depuis un bout déjà…

 

 

Me. Sonia LeBel est en mission…

 

 

 

D’ailleurs Me. Sonia Lebel connaît bien ou se situe la line entre « politique » et « justice »… l’indépendance de la justice envers la gouvernance va de soi..n’est-ce-pas?

 

 

Ah bon… Me. Sonia Lebel n’est pas, malgré sa gentillesse, trop communicatrice…

 

Donc, si vous avec bien compris… Me. Sonia Lebel siège sur le conseil d’administration du Barreau de Montréal; un syndicat ayant un monopole sur la profession d’avocate, voir le système de justice, au Québec et que Me. Sonia Lebel peut , en même temps, occuper un poste de conseillère pour un parti politique???

Donc, la « switch » , Me. Sonia Lebel la tourne quand au juste?

 

Voyez…  les « idéologies », bonnes ou mauvaises, que Me. Sonia Lebel adhère , elle les transmets au Barreau de Montréal lorsqu’elle assiste à une séance du conseil d’administration.  Tous savons que dans une entreprise, c’est le conseil d’administration qui dictent la politique à suivre de l’entreprise et que les hauts-dirigeants ne font qu’atteindre les objectifs demander par les conseils d’administrations.

 

Donc, Me. Sonia Lebel se retrouve en conflit d’intérêt en occupant un poste au conseil d’administration du Barreau de Montréal tout en étant conseillère d’un parti politique.

 

Donc, il sera normal , vu que la justice se dit  et se doit être indépendante de la gouvernance , que Me. Sonia Lebel ne puisse occuper les deux positions en même temps.  Voyez, Me. Lebel conseille un parti politique , mais n’a pas été élu démocratiquement par ces con-citoyens pour les représenter au Barreau de Montréal…et pourrait donc amener les idéologies du parti au Barreau via le conseil d’administration.  Disons que c’est très douteux comme situation..et qu’il y’a là un conflit d’intérêt…

 

Alors, nous avons porté cette situation à l’attention du syndic(at) du Barreau du Québec… c’était en octobre 2017….

Me. Pierre Despaties du Syndic(at) du Barreau du Québec à répondu à notre questionnement de « conflit d’intérêt » sur l’indépendance de la justice vis à vis la gouvernance que représente la double occupation de Me. Sonia Lebel lorsque cette denière est membre du conseil d’administration du Barreau de Montréal et occupe à la fois un poste de conseillère d’un parti politique.  En plus d’un conflit d’intérêt évidant, il y’a une violation des règles démocratiques dans la société que nous visons, de qui par le fait même est administré par ces mêmes gens.  Il y’a aussi un danger pour la démocratie lorsque des gens non-élue démocratiquement par les citoyens puissent dicter les idéologies à un syndic(at) monopoliste dans une société dite de droit.

 

Donc, voyez ce que notre super avocat ; Me. Pierre Despaties, (après une longue réflexion sûrement…) a répondu à notre questionnement sur ce conflit d’intérêt que la situation de Me. Sonia Lebel représente pour la démocratie…

 

 

Donc… la question sera traiter dans les règles habituelles???

 

L’avez-vous déjà entendu celle là avant?  Entre chums…

 

Donc, quels sont les règles habituelles du syndic(at) du Barreau du Québec?

 

Bien, nous avons contacté Me. Doris Larrivée, directrice générale du Barreau de Montréal….

 

 

 

C’est ça…. rien!  C’est comme ça que la corruption perdure au Québec…rien ne change, sauf les marionnettes en place… Un chum, c’est un chum!

 

Donc, quand vous lirez que la mission première du Barreau du Québec est la protection du citoyen, dites vous que dans la réalité…c’est autrement.  Vous passez après les intérêts des membres du syndic(at) qu’est le Barreau du Québec.  La justice est une business que les avocats exploitent à votre déprimant.  Elle sert aussi les intérêts des corporations, pas celui du citoyen.

 

 

Suggestions de lecture :
Reporter
Je suis reporter d'enquête pour Z.Quebec.


Laisser un commentaire

Vous devez être logged in pour poster un commentaire.